Arthrose de la cheville

Définition

L’arthrose de la cheville est une arthrose peu fréquente bien que cette articulation porte l’ensemble du poids du corps. En effet, seul environ 15 % de la population sera touchée par cette affection. L’arthrose de cheville reste longtemps silencieuse (jusqu’à 10 ou 20 ans) mais très rapidement invalidante après les premières manifestations cliniques. C’est pourquoi la prise en charge doit être rapide dès l’apparition des premiers symptômes.

Cette articulation présente une forme particulière en mortaise qui lui donne sa résistance en limitant essentiellement le mouvement dans une flexion extension. De plus, le cartilage recouvrant l’articulation de la cheville est particulièrement dense et résistant.

L’arthrose de la cheville est rarement  primitive. Le plus souvent elle fait suite à une lésion articulaire traumatique ancienne et dans certains cas, à des gestes professionnels ou sportifs répétitifs. Les fractures, entorses et luxations à répétition finissent également par endommager l’articulation et deviennent un terrain propice au développement de l’arthrose.
Certaines malformations ostéo articulaires  sont également une cause possible du développement de l’arthrose de cheville.

Évolution :

Celle-ci se fait vers l’augmentation de la gêne et du handicap à la marche avec un raidissement   progressive et disparition notamment de la dorsi flexion (lever le pied).

Diagnostic :

  • Clinique : recherche de douleurs à la mobilisation avec impression d’instabilité et de craquements, diminution de la force.
  • Radiologique : la radiographie montre le pincement de l’interligne tibio astragalien d’autant plus important que le cartilage est détruit ainsi que la présence d’ostéophytes ou « becs de perroquet » caractéristiques de l’infection.

Traitement médical : pas de traitement « miracle »

Médicamenteux

On utilise les antalgiques, les AINS, les AASAL (glucosamine, chondroïtine, diacerhéine, insaponifiables d’avocats), les topiques (pommades anti-inflammatoires et pommades à base de capsaïcine comme Capsaïne®). Parfois, lors des poussées durables avec douleurs nocturnes, les infiltrations cortisoniques sont indiquées mais doivent être réalisées par un médecin entraîné.

Les injections d’acide hyaluronique montrent dans les études cliniques des résultats encourageants. Le choix d’un produit spécifique aux articulations moyennes (comme HappyCross® par exemple) et d’un praticien aguerri semblent importants.

Voir Acide hyaluronique et arthrose de cheville

Non médicamenteux

La perte de poids comme pour l’ensemble des arthroses est une première mesure importante et efficace. Les semelles orthopédiques, les chaussures adaptées et les séances de kiné permettent de soulager avec plus ou moins de succès les douleurs.

Le traitement chirurgical « ni trop tôt ni trop tard »

Il dépend du bilan clinique et radiologique essentiellement et aussi de l’âge des patients, de leur demande fonctionnelle (souhaits du patient), des maladies associées et du niveau d’activité physique demandé par le patient.

Nettoyage articulaire arthroscopique

C’est un « nettoyage articulaire » sous arthroscopie permettant d’éliminer les débris de cartilage et les ostéophytes qui peuvent être la cause de douleurs. C’est un traitement temporaire, contrairement à l’arthrodèse et à la prothèse qui sont des traitements définitifs.

Arthrodèse

Fusion des os de la cheville (astragale et tibia) après avoir retiré le cartilage; les os vont petit à petit se souder ensemble et bloquer l’articulation (avec l’aide de vis quand même).

Prothèse totale de cheville

Seulement 250 opérations par an sont réalisés. Il s’agit d’une technique relativement récente avec des résultats variables.

Conclusion

L’arthrose de cheville est une maladie très invalidante ou les traitements donnent des résultats assez variables d’un individu à l’autre. L’avis et l’expérience d’un bon spécialiste vous permettra toutefois de trouver une solution bien adaptée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*