Arthrose de la colonne vertébrale (rachis)

L’arthrose de la colonne vertébrale est une localisation fréquente de l’arthrose dès la quarantaine.
Elle touche le cou (arthrose cervicale) et le bas du dos (arthrose lombaire).

Les conséquences

Une douleur et une raideur au niveau du cou sont les symptômes exprimés par les patients dans l’arthrose cervicale. Dans l’arthrose lombaire, il s’agit de lumbagos, de lombalgies chroniques et de sciatiques. La proximité avec les structures nerveuses (moelle épinière, racines des nerfs) provoque des douleurs des membres. Cela entraîne un handicap au quotidien qui rend la vie parfois plus difficile. Des périodes d’accalmie plus ou moins longues apportent parfois un peu de répit dans la maladie. L’usure du cartilage progresse inexorablement avec des hauts et des bas.

Les traitements

On recommande l’exercice physique dans la mesure du possible. La rééducation sous contrôle d’un kiné ou d’un rééducateur fonctionnel représente une part importante de la prise en charge. Le paracétamol est l’antidouleur de choix mais pour beaucoup de patients il n’est plus guère actif.

Les anti-inflammatoires (AINS) par voie orale apportent un soulagement mais leur mauvaise tolèrance oblige à les manier avec prudence.

Certaines préparations de phytothérapie proposent une alternative bien mieux tolérée. Les traitements de fond de l’arthrose sont largement prescris pour leur action reconnue sur les douleurs et la souplesse de l’articulation. Leur action est lente et nécessite des cures continues sur au moins 6 mois et souvent plusieurs années pour donner les résultats validés dans les études cliniques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*