10 conseils pour gérer son stress

Les 10 conseils du Labrha aux patients Fibromyalgiques pour mieux gérer le stress

Au sens strict du terme, le mot stress désigne l’agent perturbateur, les contraintes et agressions subies par un organisme. Le stress peut relever de causes extérieures professionnelles, familiales, sociales (cf. détails ci-dessous) ou de causes intérieures tel le sentiment d’avoir toujours à prouver sa propre valeur ou à satisfaire à des impératifs extérieurs souvent imaginaires (« se mettre la barre trop haute »). Le stress est un mal en progression. Aujourd’hui, notre perception du temps est excessive : nous voulons trop de choses, trop vite. En nous construisant des objectifs idéaux irréalistes, nous menons une course effrénée à la performance.

En réalité, le stress comprend trois composants :

  • l’agent stresseur
  • la réaction de l’organisme non spécifique, commune à chaque individu (appelée syndrome général d’adaptation)
  • l’état dans lequel se trouve l’organisme stressé.

Le stress n’en est vraiment un qu’en cas d’inadaptation réactive à la situation contraignante. La tolérance au stress varie selon les individus.

En somme, le stress est surtout mental, il est ressenti lorsque l’individu ne se « sent pas à la hauteur » de ce qu’il pense devoir faire pour la demande qu’il perçoit. Il est possible d’éviter, de réduire, de s’entraîner à résister, voire supprimer, certains stress, dont voici quelques conseils :

1-Se focaliser sur les sensations internes de bien être (faites-vous plaisir) :

  • Relaxation, détente, massage, etc.
  • Bain chaud ou sauna
  • Isolement, méditation
  • Musique
  • Yoga, exercices respiratoires
  • Chant (chorale notamment)
  • Danse
  • Peinture
  • Cuisine
  • Lecture (livres, magazines, etc.)
  • Marche
  • Bricolage, jardinage, etc.

2-Retrouver une bonne hygiène de vie (le basique physiologique) :

  • Alimentation (qualité des aliments et rythme : prenez le temps…)
  • Sommeil, respecter ses besoins physiologiques, sieste, grasse matinée
  • S’accorder des temps de loisirs ou des plaisirs égoïstes
  • Faire des pauses dans la journée, prendre du recul, réfléchir avant d’agir
  • Sport mais attention aux fausses solutions : ne vous jetez pas à corps perdu dans un sport à outrance comme dans tous loisirs qui demandent une obligation de résultat.

3-Organisation rationnelle du temps (affirmation de soi) :

  • Alternance travail-loisir
  • Répartir les tâches (activités ménagères, rangements, courses, trajets enfants) dans la famille : conjoint, enfants
  • Optimiser son temps de trajet travail (lecture, musique, méditation, etc.)
  • Gestion des enfants (scolarité, éducation, loisirs, rythmes biologiques), un leitmotiv : les autonomiser
  • Gestion de la belle famille (relations de respect mutuel et d’ouverture d’esprit)
  • Gestion des parents ou grand parents (assumer et répartir les devoirs intergénérationnels)

4-Se rendre disponible pour des relations amoureuses solides et satisfaisantes (aimer et se sentir aimé) :

  • Créer des instants de dialogue et d’échanges
  • N’hésitez pas à créer des moments en couple, les échanges amoureux sont équilibrants
  • Gardez à l’esprit que le respect verbal, l’écoute sont à la base des relations amoureuses
  • Organisez des moments de bonheur et de tranquillité qu’il faut favoriser à tout prix
  • Apprenez à profiter des bons moments, vous chasserez plus facilement vos problèmes

5-Respecter les impératifs de vie sereine en famille (limites et doigté) :

  • Favoriser la communication, créer des instants de dialogue
  • Respecter un temps de décompression ou moment de transition au retour du travail
  • Respecter les moments de calme à la maison, bien choisir le timing des discussions potentiellement « stressantes »
  • Argumenter évite de s’emporter
  • Responsabiliser les membres de la famille
  • Règles du respect de chaque membre
  • Ordonner la maisonnée, donner des limites

6-Règles au travail (adoptez la Zen Attitude ou « Zénitude ») :

  • Connaître ses limites et compétences
  • Analysez lucidement les composantes de la contrainte
  • Évaluez la faisabilité des objectifs et discerner l’objectif prioritaire à respecter
  • Déterminez un plan d’action en fonction de vos ressources personnelles (solutions)
  • Relativisez du moment que vous donnez le meilleur de vous-même
  • Assumez vos responsabilités mais pas plus
  • Acceptez les tâches mais pas d’être submergé : apprenez à dire non !
  • Osez communiquer sur vos problèmes avec vos collègues ou votre hiérarchie, ils peuvent vous aider à trouver des solutions

7-Reconnaissez les signaux d’alarmes (stress en vue)

8-Maîtriser ses émotions (sus à la panique)

On reste calme :

  • Respirez profondément
  • Analysez les caractéristiques de l’agent stressant
  • Analysez vos ressources personnelles (voir article : stress, définitions)
  • Déterminez un plan d’action

9-Arrêtez les comportements addictifs (les faux amis) :

  • Excès de consommation de thé ou de café
  • Tabagisme
  • Alcool
  • Excès de télévision : vos soirées se prolongent devant la télé alors que vous savez que vous êtes fatigué et que vous allez avoir toutes les peines du monde à vous lever le matin.
  • Drogues : aucun espoir dans ce domaine, vous perdrez votre liberté, indépendance, jugement et estime de soi…

10-N’hésitez pas à parler de vos problèmes à votre médecin (un professionnel peut vous aider) :

  • Médecin traitant : lorsque votre stress provoque insomnie et/ou anxiété
  • Médecin du travail : lorsque le stress est surtout professionnel
  • Psychothérapeute

 

« Le stress n’existe pas, c’est une abstraction mentale ! » H Selye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*