L’inuline : sucre naturel pour l’absorption intestinale chez l’homme

Dans l’ostéoporose dite « sénile » ou tardive des séniors, la baisse des capacités absorptives du calcium par l’intestin couplée au vieillissement de la peau filtrant moins bien les UV donc la vitamine D sont les principaux facteurs responsables de la perte osseuse (1). Le déficit d’apport ou d’absorption en calcium (2) déclenche une réaction hyper parathyroïdienne dont le but est de permettre à l’organisme de satisfaire ses besoins calciques et surtout d’assurer un équilibre de la calcémie (calcium sanguin).

La calcémie doit être stabilisée (3) dans un court intervalle (88-104 mg/l ou 2,20-2,60 mmol/l) sous peine de malaise (tétanie) ou de troubles divers : digestifs, cardiaques, neurologiques graves en cas d’hypercalcémie. Pour ce faire, la parathormone se sert dans la « banque de calcium » représenté par le squelette osseux. Le corps « attaque » son stock calcique osseux induisant une ostéoporose ou aggravant une ostéoporose postménopausique ou masculine préexistante.

L’inuline est un FOS, fructose oligosaccharide, c’est à dire un sucre non diabétogène, non calorique, non assimilable, fermentescible. Un FOS est un prébiotique des probiotiques (4). En clair, c’est l’énergie, le « carburant des probiotiques », c’est à dire des bactéries naturelles qui vivent en intelligence avec nous et entretiennent notre muqueuse intestinale afin de faciliter l’absorption des aliments digérés et notamment du calcium. À ce propos, il est étonnant de savoir que notre organisme contient 150 fois plus de génômes bactériens que le nôtre ! On parle de métagénome intestinal et d’importantes recherches se concentrent sur les anomalies possibles de ces génomes comme possibles facteurs favorisants l’émergence de rhumatismes inflammatoires.

L’inuline est aussi bifidogène (5), il aide les lactobacillus (LB) bifidus à se reproduire, ces fameuses bactéries apportées par les laitages nous protègent des autres bactéries pathogènes. En France, l’agence de sécurité sanitaire des aliments, l’AFSSA, reconnait l’intérêt des lactobacillus bifidus pour la santé de nos concitoyens.

L’inuline est également correctrice de l’acidose métabolique qui favorise l’hypercalciurie, donc la fuite de calcium par les urines. L’inuline, extrait de la chicorée est reconnue non toxique par l’agence sanitaire des aliments au Canada. Elle est proposée dans ce pays comme simple aliment dans le lait des enfants et des adultes (complait°). Le seul « risque » est de parfois présenter des flatulences (un peu trop de gaz intestinaux) chez de rares patients.

SIM Labrha, 14 juillet 2011

Bibliographie

1-HAS. Prévention, diagnostic et traitement de l’ostéoporose. Note de synthèse. Juillet 2006. Téléchargeable sur www.has.sante.fr
2-Etude Individuelle Nationale de Consommations Alimentaires 2 (INCA 2) (2006-2007) Rapport AFSSA p 106, sept 2009
3-Ministère de la Santé et des Solidarités. Deuxième Programme National Nutrition Santé-2006-2010- Actions et mesures. Septembre 2006- http://www.sante.gouv.fr
4-Coxam V, Davicco MJ, Démigné C. Nutriments et métabolisme osseux. In: Aliments fonctionnels, 2ème édition, Roberfroid M, Coxam V &Delzenne N, eds Lavoisier, 2008
5-Coxam V. Inulin, oligofructose and bone health: state of the art and perspectives in the management of osteoporosis. Br J Nutr 2005; 93 (suppl 1): S111-2 ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*