Troubles musculo-squelettiques (TMS) : 1e cause de maladie au travail

Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) constituent la première cause de maladie professionnelle en France. Les TMS recouvrent un large éventail de pathologies touchant les tissus mous à la périphérie des articulations. Parmi les pathologies les plus courantes, on retrouve la tendinite.

Ces gênes peuvent entraîner un handicap important dans la vie privée mais aussi dans la vie professionnelle, et sont ainsi à l’origine d’un important absentéisme.

Les facteurs de risques sont nombreux et souvent liés :

  • La sur-sollicitation des articulations et du dos en raison de gestes répétitifs, mouvements de grande amplitude articulaire, efforts importants, postures prolongées… Elle est liée à la conception des postes de travail, aux choix dans la décomposition du travail, aux cadences, etc.
  • Le froid, les vibrations, le stress, etc.
  • Des facteurs organisationnels : situations de travail rendues trop difficiles à gérer pour les salariés
  • Des facteurs psychosociaux
  • L’âge ou l’ancienneté sur le poste de travail

Voici la démarche préventive à suivre :

Il faut faire un aménagement ergonomique du poste de travail afin d’éviter ou de limiter :

  • l’impact des mouvements répétitifs ou forcés
  • des vibrations
  • des températures extrêmes
  • des postures contraignantes occasionnées par des méthodes de travail, des aménagements de postes, des outils ou des équipements non adaptés aux besoins des travailleurs

Il ne faut cependant pas se limiter à l’aménagement du poste de travail, la prévention doit aussi viser à une meilleure reconnaissance du travail et des compétences mises en œuvre dans le geste. Enfin, la participation du salarié est indispensable, il doit être impliqué à toutes les étapes du processus d’analyse des problèmes et de recherche des solutions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*