Conseils pour prévenir les tendinites

Et la prévention ? Elle repose sur des conseils pratiques qui concernent tant l’éviction des facteurs favorisants des tendinites, qu’une bonne hygiène de vie.

Quelques conseils pratiques pour éviter les tendinites :

1. Échauffement :

S’échauffer, c’est entrer très progressivement dans l’effort et les charges de travail, laisser le temps à l’organisme de s’adapter aux contraintes de l’entraînement.

2. Planifier ses entraînements :

Prévoir dans l’année une période de remise en condition générale avec travail foncier, endurance puis progressivement travailler plus spécifiquement la technique et la force dans la technique. Avoir des notions de séance (échauffement, activité sportive de la séance et récupération, relaxation), microcycles (endurance, vitesse, résistance, technique) et macrocycles d’entrainement.

3. Récupération :

Être attentif à la forme et aux temps de récupération.

4. Matériel :

Être exigeant sur la qualité de son matériel qui doit être adapté à l’individu (chaussures, raquettes, etc.)

5. Gestuelle :

Être vigilant sur la gestuelle propre au sport pratiqué. Ne pas négliger les conseils des professionnels du sport (professeurs, moniteurs, médecins, techniciens, etc.). Travailler les antagonistes du geste sportif permet d’améliorer leur rôle freinateur protecteur du geste effecteur.

6. Souplesse :

Améliorer sa souplesse par les étirements passifs afin d’améliorer sa capacité de résistance aux élongations des fibres tendineuses. Lutter contre les raideurs musculotendineuses.

7. Etat général :

Soigner tous ses foyers infectieux (hygiène buccodentaire)

8. Hydratation :

S’hydrater très régulièrement (avant, pendant et après l’effort sportif)

9. Alimentation :

Ne pas abuser d’aliments qui favorisent la production d’urée (viandes rouges par exemple). Éviter le surpoids.

10. Défauts intrinsèques :

Corriger les éventuels petits problèmes de statiques (semelles)

11. Prise en charge précoce médicale des tendinopathies :

Le délai de cicatrisation dépend en règle de la précocité de la prise en charge : 2 semaines si tendinite récente, 6 à 10 semaines si 1 mois de retard à la prise en charge, 3 à 6 mois parfois 1 an pour une tendinite chronique (+ de 3 mois d’évolution).

12. Blessure :

Elle fait partie intégrante de la « carrière » d’un sportif. Après une longue période d’inactivité, il ne faut pas chercher à retrouver trop rapidement son meilleur niveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*